La Renaissance
par Philippe Rouyer
Bibliothèque de l'Université de Rouen

Montpellier Early Modern English Documents : A collection of electronic texts prepared for the online community of Renaissance scholars by the members and partners of the Centre d'Études et de Recherches sur la Renaissance Anglaise in Montpellier : des textes remarquablement édités, malheureusement peu nombreux. Il semblerait que le projet ait marqué un temps d'arrêt : le site, souvent signalé est actuellement introuvable.
16th century English Literature : sur Luminarium. On y trouve des pages sur tous les grands auteurs, mais surtout des liens vers les textes en ligne
Cambrige English Renaissance Electronic Service : un excellent point de départ, avec de nombreux liens vers des textes en ligne.Toute la collection de Harvest, la revue du Ceres, qui passe en revue toutes les sources primaires qui paraissent; gratuites ou payantes.
The English Renaissance ; 80 textes en ligne sur Perseus, dont l'intégrale de Christopher Marlowe.
English Ballad Archive , 1500-1800 : 1857 ballades en fac-simile et transcription. Les transcriptions conservent la présentation générale des originaux, ainsi que les gravures sur bois (Early Modern Center, University of California at Santa Barbara).
Caxton's Chaucer : en transcription et en fac-simile, les deux éditions de Caxton (1476 et 1483) des Canterbury Tales (Treasures in Full, British Library)
The Life of Sir Thomas Bodley written by himself : reprint de l'édition d'Oxford, 1647 sur Internet Archive.
Renascence editions : An Online Repository of Works Printed in English Between the Years 1477 and 1799. Dans l'immédiat, ne comporte que 222 textes. Un travail extrêmement sérieux, fait par des gens sérieux, qui avertissent le chercheur : "While we have done our best to ensure "accuracy" in both the editions and any supplementary matter, we do not represent these texts as scholarly editions per se...Graduate students and scholars who base their research on any of these texts may find their work questioned in the academic community, and rightly so." (Richard Bear, University of Oregon)

dernière mise à jour 15/02/13

Retour à l’introduction